Hypothermie (Arnaldur Indriðason)

LES LIEUX

Hypothermie 2

Hypothermie 0

Les lacs en Islande :

Les lacs occupent 2,7% de la surface de l'Islande. Le plus grand est Þórisvatn, un lac de barrage dont la superficie varie de 83 à 88 km². Avant d'être endigué et transformé en lac réservoir pour alimenter deux centrales électriques au sud de la Sprengisandur, il mesurait 70 km². Le plus grand lac naturel d'Islande est Þingvallavatn (voir ci-dessous), suivi du Lagarfljót appelé également Lögurinn (53 km²), situé à l'Est, près d'Egilsstadir. Viennent ensuite le lac Myvatn avec ces 37 km² au nord-ouest du pays et Hvítárvatn (30 km²), alimenté par les eaux de fonte du Langjökull, à l'intérieur des terres. Le lac Öskjuvatn, qui occupe une partie de la caldera de l'Askja, est le plus profond d'Islande (217 m).

Tous ces lacs ont des origines différentes. Les deux plus grands, Þórisvatn et Þingvallavatn, sont d'origine tectonique. Lögurinn et Hvítárvatn occupent des dépressions creusées par l'érosion glaciaire. Le lac Myvatn a été formé par une coulée de lave, qui a endigué une rivière, ce qui explique sa faible profondeur (4 m). Quant au plus profond, Öskjuvatn, c'est un lac de cratère.

Jökulsárlón (18 km2) n'est pas à proprement parlé un lac mais une lagune glaciaire, puisqu'un étroit chenal le relie à la mer. La présence des énormes icebergs du Vatnajökull en font un lieu remarquable. Citons enfin le lac Tjörnin, petit certes, mais situé en plein cœur historique de Reykjavik. Il accueille une avifaune importante et fait la joie des promeneurs.

 

Le Þingvallavatn

Le Þingvallavatn (lac de Þingvellir) est le plus grand lac naturel d’Islande. Il couvre une superficie de 83 km2. Il est situé à 100 m d’altitude et sa profondeur maximale est de 114 m (soit 14 m en dessous du niveau de la mer). C’est sur sa rive nord que fut fondé, en 930, l’Alþing, le parlement islandais.

Pour plus de précisions sur le site de Þingvellir, reportez-vous à l’article Autour de... Brouillages.

2 thingvallaurridi rannsoknir ranns svaedi oxara thingvallavatn research study area brown trout copyright laxfiskar is

2008 06 road less travelled fig02

Ingvellir

Lac de ingvallavatn islande

 

Les autres lacs :

Uxavatn

Uxavatn

Armannsfell og sandkluftavatn

Sandkluftavatn

 

Drekkingarhylur :

Drekkingarhylur, littéralement le « bassin aux noyades » est un lac naturel de la vallée de Þingvellir, formé par la rivière Öxará. Du XVIème au XVIIIème siècle, les femmes accusées d’adultère, d’infanticide ou de parjure étaient noyées dans ces eaux, à l’aide d’un sac rempli de sel, qu’on attachait à leur corps. Les premières années, on exécutait également les mères d’enfants illégitimes, ainsi que les cas d’inceste ou de sorcellerie. Cette pratique fut en vigueur légalement depuis le Grand Edit de 1564, jusqu’en 1838.

Drekkingarhylur

 

Autres photos :

Harðskafi

Har skafiHar skafi 2

 

Le terminal de bus BSI à Reykjavík :

43 1280

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau