L'énigme de Flatey (Viktor Arnar Ingólfsson)

LES LIEUX

Flatey

Quelques photos de l'île de Flatey...

01

02

03 

L'église et la bibliothèque.

04 105

06 07

 08  La bibliothèque et la vitrine où se trouve la copie du Livre de Flatey.

09 L'auteur sur l'île de Flatey (années 60).

 

Le Livre de Flatey

Le Livre de Flatey ou Flateyjarbók (mot à mot : le livre de l’île plate) est  une compilation d’ouvrages rédigée entre 1387 et 1394. C’est le plus long et le plus richement décoré des manuscrits islandais.

Flatoybok 394x273     Flateyjarbok haraldr halfdan

Il regroupe

  • plusieurs sagas royales comme celles d’Óláfr Tryggvason, de saint Óláfr, de Sverrir ou de Hákon Hákonarsson.

  • Des histoires diverses appelées þættir.

  • Des poèmes scaldiques et eddiques.

Le caractère exceptionnel de l’ouvrage est renforcé par le fait que les originaux de certains textes ont disparu ; on ne les connaît donc que par le Flateyjarbók; c’est le cas de la Grænlendinga saga (ou Saga des Groenlandais).

 

Un riche propriétaire de Víðidalstunga fit rédiger ce recueil par deux prêtres, Jón Þórðarsson et Magnús Þórhallsson, qui en réalisa aussi les enluminures.

A l’origine, le Flateyjarbók comportait 202 pages sur vélin, auxquelles ont été rajoutées 23 autres pages, à la fin du XVème siècle. C’est à ce moment-là que le livre devint la propriété d’une famille de l’île de Flatey et prit le nom sous lequel il est désormais connu. En 1647, son propriétaire, Jón Finnsson, en fin don à l’évêque de Skálholt, Brynjólfur Sveinsson, qui  l’envoya, en 1656, avec d’autres manuscrits, au roi Frédéric III de Danemark. Le Flateyjarbók fit alors partie de la bibliothèque royale de Copenhague. Accédant à l’indépendance en 1944, l’Islande entreprit un travail de mémoire, passant, notamment, par le désir de se voir restituer ses trésors littéraires. Après d’âpres discussions, dont Viktor Arnar nous donne un bon aperçu dans son roman, l’ouvrage fut rendu solennellement à l’Islande, le 21 avril 1971. Il est aujourd’hui conservé à l’institut Árni Magnússon, à Reykjavik ; institut dont le rôle est l’étude et la préservation des manuscrits.

 

Livre de flatey remis a l islande 1971

Magnús Már Lárusson, recteur de l’université reçoit le Flateyjarbók des mains du ministre de l’éducation  Gylfi Þ. Gíslason,

le 21 Avril 1971.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau