La femme de l'ombre (Arnaldur Indriðason)

LES LIEUX:

Reykj Europe

Petsamo :

Petsamo était une ville de Finlande. Le bourg s’est d’abord constitué autour du monastère Saint Tryphon de la Petchenga, fondé en  1533. Il appartient à l’empire russe. Par le traité de Tartu, en 1920, la région passe sous la tutelle de la nouvelle république de Finlande. Des exploitations minières de nickel démarrent en 1935. En 1940, l’armée soviétique attaque la Finlande, mais se heurte à une farouche résistance. Une partie du territoire, la péninsule de Rybatchi, est cédée à l’URSS, alors que le reste demeure finlandais. A partir de l’attaque allemande de l’URSS, en juin 1941, la Finlande devient l’alliée de l’Allemagne nazie et déclare la guerre à l’Union soviétique. Petsamo est occupée par les Allemands, puis, en 1944, par l’armée rouge. Au traité de Paris, signé le 10 février 1947, la Finlande cède plusieurs régions à l’URSS, dont celle de Petsamo, la privant alors de ce précieux débouché maritime sur la mer de Barents. La ville, rebaptisée Petchenga, fait désormais partie de l’oblast russe de Mourmansk.

01 4 02 3

                                                 La région de Petsamo en 1940                                     Les territoires finlandais cédés à l’URSS en 1947

05 Quelques photos des années 30 du port de Petsamo.

03 04 2

 

La société de Thulé :

                La société de Thulé est une société secrète fondée en 1918, à Munich. Son nom fait référence à Thulé, lieu mythique des anciens Grecs et Romains, située dans le grand nord et peuplé par les Hyperboréens. Au XIXème siècle, cette mythologie est reprise, en Allemagne, par des personnes qui affirment que ce peuple était un peuple germanique disparu.

                La société de Thulé est créée à l’été 1918, par Rudolf Glauer, qui se fait appeler le baron Rudolf Von Sebottendorf. Elle prône l’antisémitisme, l’anti républicanisme, le paganisme et le racisme. Son symbole, la croix de Wotan, du nom d’une divinité nordique, rappelle la croix gammée et le salut de Thulé « Heil und Sieg (salut et victoire) » sera repris en « Sieg Heil » par les nazis. La société se veut ésotérique et pratique des rites initiatiques.

                Plusieurs groupuscules gravitent autour d’elle, parmi ceux-ci le parti des travailleurs allemands (DAP) d’Anton Drexler, noyau du futur parti national-socialiste des travailleurs allemands, plus connu sous le nom de parti nazi. De nombreux membres de la société de Thulé se regrouperont autour d’Adolf Hitler, dans le IIIème Reich.

77368

 

Les restes de la base navale de Hvítanes, dans le Hvalfjörður

Hvitanes carte

Hvitanes

81x1125 edit 2

 

Les poètes cités dans le roman

Davið Stefánsson est né en 1895 à Fagriskógur et mort en 1964, à Akureyri. Il passa la plus grande partie de sa vie à Akureyri, où il fut bibliothécaire. En 1930, une compilation de ses poésies est publiée. Elle reprend ses écrits poétiques dans lesquels il traite des thèmes du folklore populaire islandais et de l‘amour. Le recueil dont il est question dans le livre, Les plumes noires (Svartar fjaðrir), publié en 1919, fut son premier ouvrage. Les poésies postérieures à 1930 sont plus centrées sur la satire sociale et prennent parti contre le capitalisme et le rigorisme religieux. Davið Stefánsson est aussi l’auteur de pièces de théâtre et de romans.

Isl 287

Tómas Guðmundsson est né en 1901 et mort en 1983. Il fut confronté, dès sa jeunesse, à la littérature, lisant des sagas islandaises et les poèmes de Jónas Hallgrímsson. Il commença très tôt à écrire ses propres poésies. Il s’installa à Reykjavík et étudia à la Menntaskólinn, où il rencontra de nombreux auteurs, notamment le grand Halldór Laxness, dont il devient proche. Parallèlement à son écriture, il fit des études de droit et ouvrit un cabinet d’avocat. A partir de 1943, il se consacra pleinement à la poésie. La plupart de ses poèmes ont pour thèmes Reykjavík ou les lieux de son enfance. Le recueil Fagra veröld (Le beau monde), cité dans La femme de l’ombre, date de 1933.

Tomas gumundsson

La statue de Tómas Guðmundsson au bord du Tjörnin, à Reykjavík:

Is tomas gudhmundsson 1 Is tomas gudhmundsson 2

 

De nombreux articles sur des sujets traités dans La femme de l’ombre, ont déjà été publiés sur le site.

  • Dans Autour de… La femme en vert, un long article sur l’occupation britannique et américaine de l’Islande.
  • Dans Autour de… Dans l’ombre, des articles sur le quartier des Polarnir, la « situation », comme l’on appelle, en Islande, la cohabitation des troupes alliées avec la population autochtone, les Canadiens-Islandais et le parti nationaliste, proche des thèses nazies.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau