Le duel (Arnaldur Indriðason)

LES LIEUX

Duel 1

 

Quelques lieux importants où se déroule le roman :

Bien qu’il ait disparu aujourd’hui, le cinéma Hafnabío a existé comme en témoignent cette publicité pour le western The stalking Moon (L’homme sauvage en France) et ce billet d’entrée.

 

Le sanatorium de Vífilsstaðir, en Islande

17   Sana vifilsstadaspitali timbre

 

Le sanatorium de Kolding, au Danemark

660 20koldingfjord 201911   All windows are open at the christmas seal sanatorium it was considered important for the children to get as much fresh air as possible whatever the weather

Christmas seal pour sana kolding 1 

Le sanatorium était financé par des dons. Ces timbres spéciaux étaient vendus à la période de Noël, pour récolter de l'argent.

Treatment with carbon arc light

Traitement avec une lampe à arc au carbone.

Bathing in the fjord was compulsory even for those children who did not like it     At the anniversary of a child s admittance to the sanatorium the child s bed was decorated with danish flags

Les bains dans le fjord étaient obligatoires, même pour         A la date anniversaire de l'admission d'un enfant, on décorait

ceux  qui n'aimaient pas.                                                         les lits avec des drapeaux danois.

Sanatorium christmas seal auj hotel koldingfjord Aujourd'hui, le sanatorium a été reconverti en hôtel.

 

Le championnat du monde d’échec
 

Boris Spassky naquit le 30 janvier 1937 à Leningrad. Ce fut dans un orphelinat du district de Kirov, où il fut évacué pendant la guerre, qu’il apprit, à 5 ans, à jouer aux échecs. A onze ans, en 1948, il fut le plus jeune d’URSS à obtenir le titre de joueur de première catégorie dont il remporta le championnat la même année. En 1969, il devint le dixième champion du monde, en battant son compatriote, Tigran Petrossian ; titre qu’il perdit, trois ans plus tard, à Reykjavík.

Boris spassky     Spassky02 1948 à onze ans.

Robert James Fischer, lui, naquit le 9 mars 1943 à Chicago. Bobby ne connut jamais son père qui, de nationalité allemande et divorcé en 1945, n’était pas autorisé à venir aux Etats-Unis et s’installa au Chili. Plus tard, en 1990, alors que son fils connaissait une renommée mondiale et s’était installé pour quelques années en Allemagne, il ne le rencontra pas, bien qu’il résidât alors à Berlin.

C’est en 1949, que Bobby commença le jeu d’échec. Il devint, à quatorze ans, champion des Etats-Unis. Il conquit le titre mondial à Reykjavík en 1972. Mais il ne parvint pas à le conserver et dut le céder, trois ans plus tard, au Russe Anatoli Karpov qui le conservera jusqu’en 1985.

La suite de la vie de Fischer fut une suite de désordres et de scandales. Il adhéra à une pseudo-Eglise comme il en existe tant aux Etats-Unis, l’Eglise universelle de Dieu, à laquelle il concacra une grande partie de sa fortune. Puis, malgré ses origines juives, il développa un antisémitisme virulent, teinté d’athéisme et sombra dans une profonde paranoïa. Antisémitisme au nom duquel il se réjouira des attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington. En 1992, alors que la Yougoslavie était en pleine guerre, il rencontra à nouveau Boris Spassky et remporta le tournoi, tout en violant l’embargo contre le pays, décrété par les autorités américaines. Poursuivi dès lors par la justice des Etats-Unis pour cette violation de l’embargo et fraude fiscale, il se réfugia dans de nombreux pays (Hongrie, Philippines, Argentine, Japon), pour finalement demander et obtenir l’asile politique à l’Islande, dont il acquit la nationalité en 2005. Il mourut à Reykjavík le 17 janvier 2008, des suites de complications rénales.

Pawn bobby     1956 20bobby 20fischer 2013 20ans à quatorze ans.

C’est donc au Laugardalshöll de Reykjavík que se tint du 11 juillet au 1er septembre 1972, la rencontre d’échecs qui opposa le champion du monde en titre, le Soviétique Boris Spassky, au challenger américain Bobby Fischer. Ce match fut surnommé le match du siècle.

Laugardalshollin utlitxco

Ce championnat se déroulait dans le contexte tendu de la guerre froide et, depuis 1948, dans un univers des échecs dominé, par les maîtres soviétiques.

Comme le montre bien Arnaldur dans le roman, jusqu’au dernier moment, la fédération internationale d’échecs ne savait pas si la rencontre allait avoir lieu, tant il était difficile de satisfaire les exigences posées par Fischer pour sa présence : pas de caméras, 30% des recettes des spectateurs, etc… Le maître américain n’assista d’ailleurs pas à la cérémonie d’ouverture. Finalement, il se décida à venir en Islande, après de nouvelles promesses financières et la force de persuasion d’Henry Kissinger en personne. La fédération soviétique accusa les Américains de manœuvrer pour déstabiliser leur joueur.

Avant le championnat, les deux personnages s’étaient rencontrés cinq fois, qui se soldèrent par deux nuls et trois victoires pour Spassky. Finalement, malgré une entame favorable au Soviétique qui gagna les deux premières parties, ce fut l’Américain qui ravit le titre en remportant le championnat par 12 ½ victoires à 8 ½.

Fischer08 spassky

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau