Le sixième homme (Monica Kristensen)

LES LIEUX

Le sixieme homme1

Le sixieme homme2

cercle rouge = le jardin d'enfants de Kullungen / cercle jaune = le centre administratif (gouverneur et police)

Quelques photos de Longyearbyen:

2

Longyearbyen la nuit

Longyearbyen colourful homes    Longyearbyen main street

Img 5808 le momument hommage aux mineurs

Govadminihouse

Le centre administratif avec le bureau de gouverneur et la police

Kullung01 med

Le jardin d’enfants Kullungen. On aperçoit les pilotis, sur lesquels est construit le bâtiment et le vide laissé sous la cour

Crozierpynten by sorgfjorden with the ruins of the swedish station

Le Sorgfjord et les ruines de l’établissement suédois

 

Quelques photos de l’exploitation du charbon :

Les installations minières près de Longyearbyen

Longyearbyen 004  120624086

Svalbard 20sept 202014 20mining 20architecture 20sign 20 20med 20res 20 20amundsen 20biotope

 

Vocabulaire de la mine :

  • Toit et mur

Le toit est la partie de roche qui se trouve au-dessus de la veine de charbon. Le mur est la partie de roche qui se trouve en-dessous.

650px sydney mines point aconi seam 038

  • Le carreau de la mine est l’ensemble des installations de surface du gisement minier.
  • Un travers-banc est une galerie qui sert de communication entre les puits et le gisement, contrairement à la taille qui est la galerie qui mène à la veine exploitée.

Kbbv101s

  • Le porion est le contremaître de la mine.

 

Vocabulaire de la banquise :

  • Les floes sont des fragments de banquise, plats, qui flottent à la surface de la mer.

Floes

  • L’accumulation de blocs de glace qui se chevauchent provoque des formes de reliefs de quelques mètres de haut ; ce sont des hummocks.

Laptev sea ice hummocks

 

L’exploitation du charbon au Svalbard

Historique :

Le charbon, présent en grande quantité au Spitzberg, était déjà connu des baleiniers dès 1610. Mais ce n'est qu'avec l'industrialisation de l'Europe et de l'Amérique du Nord que l'exploitation de la houille devint intéressante au Spitzberg. La richesse des gisements, la qualité de la roche et la position horizontale des filons en ont favorisé l'exploitation.

C'est le norvégien Zachariassen qui en 1899 en ramène le premier une cargaison depuis Bohemanneset dans l'Isfjord jusqu'à Tromsø pour le vendre ; c'est le début d'une exploitation commerciale. Bien vite, toute une série de firmes voient le jour avec des fortunes diverses. Beaucoup d'espoirs naissent mais beaucoup de désillusions suivent les débuts d'exploitation ; c’est le cas de la mine de marbre de Bloomstrandhalvøya dans le Kongsfjord.

Une compagnie anglaise est créée en 1900-1901, la Northern Exploration Company (NEC),
avec à sa tête Ernest Mansfield, mais cette tentative se solde par un échec. Dans le cadre de ses efforts pour maintenir la souveraineté sur le Svalbard, la Norvège achète des parcelles et subventionne des entreprises nationales. En 1905 la première cité minière anglo-norvégienne, Advent City, est construite sur la rive nord de l'Adventfjord. Elle stoppe cependant ses activités en 1908. En 1906 l'investisseur américain, John Munroe Longyear, qui crée l'Artic Coal Company, fonde Longyear City, qui deviendra norvégienne en 1916 et prendra le nom de Longyearbyen en 1926. La ville se développer et devient le siège de la Store Norske Spitsbergen Kullkompani (SNSK), dont les activités sont aujourd’hui essentiellement tournées vers l'administration, la prestation de service, la recherche et le tourisme. En effet la production de charbon sert principalement à fournir de l'énergie à la ville. Cité minière à l'origine, bâtie par la Kings Bay Kullkompani comme étant la cité la plus nordique au monde en 1916, Ny Ålesund, voit son activité stoppée à la suite d'accidents tragiques dans les années 60 et devient une cité moderne vouée à la recherche scientifique internationale.
A Sveagruva en revanche, la SNSK continue à exploiter le charbon avec un fort rendement.

 Du côté russe, la firme Trust Arktikugol, créée en 1932, ferme la mine de Pyramiden en 1998, alors que Grumantbyen est une ville fantôme depuis 1961. Les activités sont concentrées actuellement sur Barentsburg et l'ouverture prochaine d'une nouvelle mine à Colesdalen.

 

Logo eng  Store Norske Spitsbergen Kullkompani (SNSK)

La Store Norske comme on la nomme communément, est la compagnie minière la plus septentrionale du monde. Elle fut créée en 1916 lorsque l’Etat norvégien racheta l’Artic Coal Company de John Longyear. Elle exploite actuellement trois gisements : Svae Nord et Lunckefjelle à Svea et la mine Gruve 7, à l’extérieur de Longyearbyen, dans la vallée de l’Aventdalen.

1200045189

Store Norske Spitsbergen Kulkompani AS (SNSK) est détenue à 100% par l’Etat norvégien et administrée par le ministère du commerce et de l’industrie. Avec 250 employés, elle est la plus grande entreprise du Svalbard.

800px longyearbyen snsk hovedkontor img 2716

Le siège de la SNSK à Longyearbyen

 

La mine Gruve 7 :

La mine Gruve 7 se trouve à 15 km de Longyearbyen, dans la vallée de l’Aventdalen. Elle est exploitée depuis 1975. Près de 25 personnes y travaillent et extraient approximativement 70 000 tonnes de charbon par an. 25 000 tonnes sont destinées à Longyearbyen Energiverk, la seule centrale thermique de Norvège, qui fournit électricité et chaleur à la ville. Le reste du charbon est principalement vendu à l’industrie sidérurgique allemande. La veine de charbon a une épaisseur moyenne de 1,50 mètre. La méthode utilisée est celle dite  des « chambres et piliers », selon laquelle des « chambres » sont creusées dans la veine, laissant de temps en temps des « piliers » de charbon, qui servent de soutènement. La matière première est extraite par un Continuous Miner (CM), machine d’abattage montée sur des robots et commandée à distance. Le charbon est évacué par des tapis roulants, puis en camion vers Longyearbyen.

Les environs de l et la mine 8

2013 06 29 090 gruve 7 2433380

Vue aérienne du site minier                                                                   L'entrée de la mine

 

Quelques photos de la SNSK :

1 5

2 53 1

4

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau