Nouvelles du nord

Les nouvelles du polar islandais: parutions, articles ...

Interview d’Arnaldur Indridason, pour la revue Sang-froid

Les files d’attente devant le stand d’Arnaldur Indridason, en dédicace au festival Quais du polar à Lyon, sont interminables en ce début d’avril. Nous retrouvons l’écrivain le plus célèbre d’Islande dans le bar d’un hôtel chic du 2è arrondissement lyonnais, loin de la cohue des fans. Poignée de main puissante et regard franc, il est à la fois imposant et remarquablement discret. Attentif, il s’assure que vous ne manquez de rien, puis vous observe en silence, le visage plissé de concentration, le regard bienveillant : l’expression d’un homme altruiste. Il ne se vante pas de sa filiation directe avec un autre grand auteur islandais, ne fanfaronne pas à propos de ses techniques d’écriture. Ses paroles restituées par le fidèle et brillant Éric Boury, incontournable traducteur littéraire de l’islandais en France. Il se raconte avec pudeur, sincérité et un sens irrésistible de l’autodérision. Celui qui a fait du polar islandais un phénomène international par le biais de sa série mettant en scène l’inspecteur Erlendur n’est pas homme à se mettre en avant –un peu à l’image de son très discret héros, aussi doux que maladroit, aussi taiseux que bon. Arnaldur parle d’ailleurs d’Erlendur de façon si vivante que l’on s’attend à voir l’inspecteur se joindre à notre table d’un moment à l’autre. La relation du créateur à son personnage est intense, au point que l’auteur ressent régulièrement le besoin de délaisser sa série pour raconter d’autres histoires. Son dernier roman, Dans l’ombre, paru cet hiver aux éditions Métailié, met ainsi en scène une intrigue criminelle dans une Islande au cœur de l’Occupation, loin du Reykjavik d’Erlendur. Au centre du récit, l’Histoire avec un grand « H », mais aussi le cœur des hommes et des femmes d’Islande, exploré avec délicatesse par la plume d’Arnaldur Indridason, le grand sensible.

001 7

Lire la suite

Arnaldur entre dans le dictionnaire

C'est la consécration pour Arnaldur Indriðason. Il entre dans l'édition 2018 du dictionnaire Le Petit Robert.

Dictionnaire le petit larousse et le robert illustre font de 3455102

Et voici la définition de notre auteur fétiche !

Indridason (Arnaldur).

Ecrivain islandais (né en 1961).

Il privilégie, dans ses romans policiers, le contexte humain et social plutôt que la violence.

Le commissaire Erlendur Sveinsson est le héros d’une série représentative du « polar nordique ».

(La Femme en vert ; Hypothermie).

Indriðason et le suspense historique

Dans son numéro du 22-28 juin 2017, l’Obs propose un article intitulé :

Arsenic et vieilles dentelles.

C’est la tendance du moment : le suspense historique.

Dans ces romans noirs, on croise notamment Voltaire et Napoléon, on glisse du siècle des lumières à celui des guerres mondiales.

1 4

Lire la suite

Arnaldur Indriðason interviewé dans la revue Sang Froid

Chaque trimestre, les 160 pages de la revue Sang froid vous plongent au cœur de la justice, de la police mais aussi du “milieu” grâce à des articles fouillés et à contre-courant.

Le polar est aussi à l’honneur avec, dans chaque numéro, une nouvelle spécialement écrite pour la revue par un auteur reconnu ainsi que des interviews et des portraits. Sans oublier les critiques de livres en rapport avec le polar et la justice.

Sang-Froid a pour ambition, chaque trimestre, de plonger le lecteur dans l’univers de la justice, de l’investigation et du polar. Dans un monde où l’overdose d’informations en continu empêche souvent la réflexion et la perspective, la rédaction de Sang-froid s’efforce de retrouver le « terrain », d’observer et de relater les faits autrement.

84736100323390l

Site de la revue Sang Froid

Lire la suite

Arnaldur Indriðason lauréat du prix goutte de sang 2017

Arnaldur Indriðason a reçu le prix de la goutte de sang 2017, Blóðdropinn, pour le dernier opus de la trilogie des ombres, Petsamo. Ce roman paraîtra en France sous le titre La femme de l’ombre, le 5 octobre 2017. Outre Arnaldur, Lilja Sigurðardóttir pour Netið, Yrsa Sigurðardóttir pour Aflausn et Ragnar Jónasson pour Drungi ont également été nominés.

C’est la deuxième fois qu’Arnaldur remporte ce prix, depuis sa cration en 2007. Hypothermie, fut récompensé en 2008. Stefán Máni l’a obtenu trois fois (2007 : Skipið/Noir océan, 2013 : Húsið et 2014 : Grimmd), Yrsa Sigurðardóttir deux fois (2011 : Ég man þig/Je sais qui tu es et 2015 : DNA) et Ævar Örn Jósepsson une fois (2009 : Land tækifæranna). Trois auteurs de polars islandais l’ont également obtenu mais ne sont pas encore traduits en français : Helgi Ingólfsson (2010: Þegar kóngur kom), Sigurjón Pálsson (2012: Klækir) et Óskar Guðmundsson (2016 : Hilma). Souhaitons que les lecteurs français puissent rapidement faire leur connaissance.

19260284 1330434017076700 5155289189173054171 n 19275324 1516361341744019 8378863899533724815 n

Interview du traducteur Jean-Christophe Salaün

Jean-Christophe Salaün est, avec Éric Boury, l’un des « grands » traducteurs d’islandais et nous lui devons le plaisir de lire de nombreux ouvrages, dont, le dernier en date, Piégée de Lilja Sigurðardóttir.

Sl 2215368 1 jpg11

Lire la suite

Le crime-Histoire d’amour sort en poche

Le dernier roman d'Árni Þórarinsson, Le crime - Histoire d'amour, sort en poche, chez Points, le 17 mai prochain.

9782757863817

Avant ils étaient heureux, une famille heureuse, et puis ils l’avaient appris et leur vie était devenue un enfer. Ils ont tout caché, surtout pour leur fille. Mais se sont engagés à lui parler le jour de ses dix-huit ans. Tous les trois, ils ont attendu ce moment et craint son arrivée. La mère veut tenir sa promesse. Le père doute que la vérité les libère du cauchemar. La fille se révolte, essaie de survivre, de les tenir à l’écart. Elle les hait autant qu’elle les aime…

Parution du deuxième roman de Ragnar Jónasson

Jeudi 9 mars, alors que Snjór, le premier polar traduit en français, de Ragnar Jónasson, sort en poche, chez Points, nous aurons le plaisir de découvrir son deuxième roman : Mörk, aux éditions de La Martinière.

9782757863787   0

Lire la suite

La couverture de La femme de l'ombre

Voici la couverture de La femme de l’ombre, le deuxième tome de La trilogie des ombres, qui paraîtra en octobre prochain, aux éditions Métailié. Le traducteur en est Éric Boury bien-sûr. Selon un choix concerté de l’éditeur et de l’auteur, il s’agit,  dans l’ordre de parution en Islande, du troisième roman de cette trilogie  dont le titre original est Petsamo.

001 4

Le synopsis de Piégée, de Lilja Sigurðardóttir.

Les éditions Métailié mettent en ligne le synopsis de Piégée, le premier roman traduit de Lilja Sigurðardóttir.

9791022606332 300x460 1

Lire la suite

Indriðason présélectionné pour le prix Audiolib 2017

Audiolib est une maison d’éditions de livres audio, fondée en 2008. Chaque année, le prix Audiolib est décerné à un ouvrage. Une présélection de dix livres a été faite le 11 janvier dernier, par l’éditeur. Parmi ceux-ci, on retrouve Opération Napoléon d’Arnaldur Indriðason, qui sortira la 22 mars prochain. Ensuite, quinze blogueurs désigneront, d’ici fin mai, 5 romans parmi les dix. C’est alors que les internautes voteront pour désigner celui qui sera primé.

Affaire à suivre, donc...    

Site d'Audiolib       

Visuelactu selectionprixaudiolib

Lire la suite

Des nouvelles de la trilogie des ombres

Arnaldur Indriðason s’est lancé dans une trilogie, qui nous fait remonter dans l’Islande de la seconde guerre mondiale.

Comme d’habitude, c’est grâce aux éditions Métailié, que nous pourrons en profiter.

Lire la suite

Pourquoi Indridason est traduit dans 55 langues ?

Avec ce maître islandais du noir, les nuits blanches sont assurées. La preuve avec « Opération Napoléon », et son nazi qui venait du froid.

Article de François Forestier, du 4 janvier 2017 (bibliobs-NouvelObs)

15778453 pourquoi indridason est traduit dans 55 langues

Lire la suite

Découvrez Lilja Sigurðardóttir et ses œuvres

Lilja Siguðardóttir est une auteure de polar islandaise, dont je vous ai déjà parlé sur ce site (lire l’article). Il faut attendre le 23 mars 2017 pour découvrir Piégée (Gildran), son premier roman traduit en français, aux éditions Métailié. On pourra surtout la voir à Lyon, au festival Quais du polar, du 31 mars au 2 avril 2017.

Après Gildran, premier acte d’une trilogie, les droits du second opus, Netið, ont aussi été acquis par les éditions Métailié. De la lecture policière en perspective.

Lilja   1507 3

Lire la suite

Trois parutions en novembre... en Islande

Trois nouveaux romans sont parus, ce mois de novembre, en Islande. Certes, il va falloir attendre pour les lire en français, mais cela laisse présager un bel avenir !

Il s'agit de:

  • Petsamo (du nom d'une ville du nord de la Finlande), troisième opus d'Arnaldur Indriðason, qui met en scène Flóvent et Thorson. Rappelons que le deuxième roman de la série paraîtra, en France, en février 2017.

Arnaldur vika44

 

  • 13 dagar (13 jours) d'Árni Þórarinsson, où, après Le crime: histoire d'amour, où il était absent, nous retrouvons le journaliste Einar.

13 daga 1

 

  • Drungi (Léthargie) de Ragnar Jónasson.

Drungi vika44

Un nouveau roman d’Arnadur Indriðason en février prochain !

Grand événement pour ses fans, et ils sont nombreux !

Le 2 février prochain, les éditions Métailié publient Dans l’ombre (Þýska húsið mais ne serait-ce pas plutôt Skuggasund ?), le premier volet de la Trilogie des ombres, d’Arnaldur Indriðason. Nous devrons, bien sûr, le plaisir de le lire, grâce à la traduction d’Eric Boury.

Dans lombre hd 1

Lire la suite

Les deux premiers romans d’Arnaldur Indriðason

Les deux premières œuvres d’Arnaldur Indriðason n’ont encore jamais été traduites en français. Découvrez ci-dessous, les synopsis de ces histoires qui, espérons-le, seront un jour accessibles aux nombreux fans francophones de l’auteur.

Lire la suite

Un article universitaire sur Arnaldur et le polar islandais

Dans la revue Etudes germaniques  n°260, consacrée au roman policier scandinave, l’universitaire Torfi H. Tulinius est l’auteur d’un passionnant article intitulé :

D’ORIGINE ÉTRANGÈRE ? ARNALDUR INDRIĐASON ET LE ROMAN POLICIER EN ISLANDE

 

Torfi Tulinius est professeur d’études médiévales islandaises à l’université d’Islande, où il a également occupé la chaire de langue et littératures françaises.

Eger 260 l204     S200 torfi tulinius

Vous pouvez lire cet article,

en PDF: arnaldur-indridason-et-le-roman-policier-en-islande.pdf (604.03 Ko)

ou sous word: Arnaldur indridason et le roman policier en islandearnaldur-indridason-et-le-roman-policier-en-islande.doc (197.5 Ko)

 

Deux articles dans une prestigieuse revue internationale

Dans l’ouvrage collectif, Studies in the Transmission and Reception of Old Norse literature : The Hyperborean Muse in European Culture, paru en anglais aux éditions Brepols Publishers, en janvier 2016, deux chapitres de la troisième partie : The Contemporary Reception of Old Norse Literature,  sont consacrés à deux ouvrages de nos auteurs islandais.

  • An Old Norse Manuscript to Die and Kill for: Viktor Arnar Ingólfsson’s Flateyjargáta, par Chiara Benati.
  • Arnaldur Indriðason’s Konungsbók: Literary history as MacGuffin, or Raiders of the Lost Örk, par Carolyne Larrington.

Sans titre 3

Site de l'éditeur

Merci à Frédéric (http://www.fafnir.fr/) pour l’info.