Nouvelles du nord

Les nouvelles du polar islandais: parutions, articles ...

Un nouveau prix du polar vient d’être créé en Islande.

C’est à l’initiative d’Yrsa Sigurðardóttir et de Ragnar Jónasson qu’un nouveau prix du polar islandais vient d’être créé, en collaboration avec l’éditeur Veröld. Selon le site Iceland Review, qui reprend une information de la télévision publique RÚV, ce prix, appelé Svartfuglinn (oiseau noir) a pour but de récompenser, annuellement, un manuscrit de fiction policière islandaise, pas encore publié. Le lauréat recevra 500 000 couronnes islandaises, soit près de 4000 € et une offre de publication. Les deux romanciers à l’origine de Svartfuglinn veulent ainsi encourager les auteurs à se lancer dans le genre du polar, simplifier les processus d’édition et promouvoir les publications en langue islandaise. Ils espèrent aussi que ce prix aidera les nouveaux auteurs à établir des contacts avec des éditeurs étrangers. Une douzaine de manuscrits sont sur les rangs pour cette première année. Résultats en avril… à suivre.

Svartfugl award

Dans l'ombre édité en poche

Le premier volume de la trilogie des ombres, d'Arnaldur Indriðason, Dans l'ombre, sortira en poche chez Points, le 8 février 2018.

9782757868454

La mort a été immédiate. Une balle dans la tête. Aucune trace de lutte n’est relevée dans ce modeste appartement de Reykjavík. Le seul détail troublant est une croix gammée tracée sur le front de la victime. Très vite, en cet été 1941, les soupçons se portent sur les soldats étrangers venus contrer l’expansion nazie. Les enquêteurs Flovent et Thorson doivent agir avec prudence : malgré l’occupation alliée, l’ombre du Troisième Reich plane toujours au-dessus de l’Islande.

Le résumé et la couverture d’ADN

ADN, d’Yrsa Sigurðardóttir sort le 3 janvier 2018 aux éditions Actes sud.

Pour vous faire patienter, découvrez le résumé et la couverture du roman.

 

Elisa Bjarnadóttir méritait d’être punie. Elle devait payer. Mais quelle faute pouvait justifier une telle violence ? On vient de retrouver la jeune femme à son domicile, la tête entourée de gros scotch, exécutée de la façon la plus sordide. Sa fille de sept ans a tout vu, cachée sous le lit de sa mère, mais la petite se mure dans le silence. Espérant l’en faire sortir, l’officier chargé de l’enquête  se tourne alors vers une psychologue pour enfants. C’est sa seule chance de remonter jusqu’au meurtrier. Ce dernier n’a pas laissé de trace, juste une incompréhensible suite de nombres griffonnée sur les lieux du crime.

Alors que les experts de la police tentent de la déchiffrer, un étudiant asocial passionné de cibi reçoit à son tour d’étranges messages sur son poste à ondes courtes. Que cherche-t-on à lui dire ? Sans le savoir, il va se retrouver mêlé à l’une des séries de meurtres les plus terrifiantes qu’ait connues l’Islande.

Avec ce roman addictif et glaçant, au dénouement inattendu, Yrsa Sigurðardóttir confirme son statut de reine des polars islandais.

Adn

ADN, le nouveau roman d'Yrsa Sigurðardóttir

En janvier 2018, DNA, le roman écrit par Yrsa Sigurðardóttir, va paraître aux éditions Actes Sud, collection Actes Noirs, sous le titre ADN.

Qui pouvait bien vouloir tuer Elísa Bjarnadóttir, cette jeune mère de famille islandaise sans histoires ? Et pourquoi tant de sauvagerie ? Avec pour seul témoin une fillette de sept ans murée dans le silence et comme seul indice d'étranges suites de nombres écrites par l'assassin, la tâche de la police s'avère délicate. Mais les enquêteurs n'ont pas de temps à perdre : un monstre se promène dans les rues de Reykjavik, et il n'a pas fini de faire parler de lui. Thriller machiavélique et glaçant, ADN secoue le polar islandais. Élu meilleur roman policier de l'année au Danemark et en Islande.

En yrsa sigurdardottir dna large 

La couverture islandaise

 

Myrkrið veit, le nouveau roman d’Arnaldur Indriðason

Les Islandais ont de la chance. L’éditeur Vaka-Helga vient de publier, le 30 octobre dernier, le nouveau roman d’Arnaldur Indriðason, Myrkrið veit (Les ténèbres savent).

Va-t-on retrouver Flovent et Þórson et poursuivre notre découverte de l’histoire islandaise contemporaine ?

Erlendur va-t-il enfin redescendre de ses montagnes des fjords de l’est ?

Lire la suite

Arnaldur Indridason sous les feux de la guerre

Le poète noir du polar islandais poursuit sa "Trilogie des ombres", soit la construction de sa nation durant la Seconde Guerre mondiale.

Par Julie Malaure

Publié le 02/11/2017 Le Point.fr

Lire la suite

Les ombres éclairantes d’Arnaldur Indriðason

Article paru sur le site Le Temps.ch, le 6 octobre 2017.

Avec La Femme de l’ombre, le grand écrivain de polars islandais nous offre le deuxième tome de sa Trilogie des ombres. Un imbroglio mortifère sur fond de Seconde Guerre mondiale.

File6x003wjwu2c13gd35wy

Lire la suite

Bientôt La femme de l’ombre.

La femme de l’ombre, deuxième opus de la trilogie des ombres, d’Arnaldur Indriðason, sort en librairie le 5 octobre.

Editions metailie com femme de lombre hd 1 1 300x460

Lire la suite

Faut-il flinguer le polar scandinave ?

Dans le numéro 2533 de Paris Match (10-16 août 2017), l’on doit à François Lestavel, un article intitulé «Faut-il flinguer le polar scandinave ? »

001 8  002 1

Lire la suite

Une nouvelle interview d’Eric Boury

Eric Boury a donné, le 18 juillet 2017, une interview à l’association des traducteurs littéraires de France (ATLF).

Sans titre

L’homme à qui l’on doit de dévorer ces polars islandais qui nous font frissonner… de peur. Pour le blog, il revient sur sa carrière et explique dans le quart d’heure technique les difficultés qu’il rencontre dans les œuvres qu’il traduit, qu’il s’agisse de questions de linguistique ou de transmettre dans notre langue un système de pensée si éloigné du nôtre.

Lire la suite

Interview d’Arnaldur Indridason, pour la revue Sang-froid

Les files d’attente devant le stand d’Arnaldur Indridason, en dédicace au festival Quais du polar à Lyon, sont interminables en ce début d’avril. Nous retrouvons l’écrivain le plus célèbre d’Islande dans le bar d’un hôtel chic du 2è arrondissement lyonnais, loin de la cohue des fans. Poignée de main puissante et regard franc, il est à la fois imposant et remarquablement discret. Attentif, il s’assure que vous ne manquez de rien, puis vous observe en silence, le visage plissé de concentration, le regard bienveillant : l’expression d’un homme altruiste. Il ne se vante pas de sa filiation directe avec un autre grand auteur islandais, ne fanfaronne pas à propos de ses techniques d’écriture. Ses paroles restituées par le fidèle et brillant Éric Boury, incontournable traducteur littéraire de l’islandais en France. Il se raconte avec pudeur, sincérité et un sens irrésistible de l’autodérision. Celui qui a fait du polar islandais un phénomène international par le biais de sa série mettant en scène l’inspecteur Erlendur n’est pas homme à se mettre en avant –un peu à l’image de son très discret héros, aussi doux que maladroit, aussi taiseux que bon. Arnaldur parle d’ailleurs d’Erlendur de façon si vivante que l’on s’attend à voir l’inspecteur se joindre à notre table d’un moment à l’autre. La relation du créateur à son personnage est intense, au point que l’auteur ressent régulièrement le besoin de délaisser sa série pour raconter d’autres histoires. Son dernier roman, Dans l’ombre, paru cet hiver aux éditions Métailié, met ainsi en scène une intrigue criminelle dans une Islande au cœur de l’Occupation, loin du Reykjavik d’Erlendur. Au centre du récit, l’Histoire avec un grand « H », mais aussi le cœur des hommes et des femmes d’Islande, exploré avec délicatesse par la plume d’Arnaldur Indridason, le grand sensible.

001 7

Lire la suite

Arnaldur entre dans le dictionnaire

C'est la consécration pour Arnaldur Indriðason. Il entre dans l'édition 2018 du dictionnaire Le Petit Robert.

Dictionnaire le petit larousse et le robert illustre font de 3455102

Et voici la définition de notre auteur fétiche !

Indridason (Arnaldur).

Ecrivain islandais (né en 1961).

Il privilégie, dans ses romans policiers, le contexte humain et social plutôt que la violence.

Le commissaire Erlendur Sveinsson est le héros d’une série représentative du « polar nordique ».

(La Femme en vert ; Hypothermie).

Indriðason et le suspense historique

Dans son numéro du 22-28 juin 2017, l’Obs propose un article intitulé :

Arsenic et vieilles dentelles.

C’est la tendance du moment : le suspense historique.

Dans ces romans noirs, on croise notamment Voltaire et Napoléon, on glisse du siècle des lumières à celui des guerres mondiales.

1 4

Lire la suite

Arnaldur Indriðason interviewé dans la revue Sang Froid

Chaque trimestre, les 160 pages de la revue Sang froid vous plongent au cœur de la justice, de la police mais aussi du “milieu” grâce à des articles fouillés et à contre-courant.

Le polar est aussi à l’honneur avec, dans chaque numéro, une nouvelle spécialement écrite pour la revue par un auteur reconnu ainsi que des interviews et des portraits. Sans oublier les critiques de livres en rapport avec le polar et la justice.

Sang-Froid a pour ambition, chaque trimestre, de plonger le lecteur dans l’univers de la justice, de l’investigation et du polar. Dans un monde où l’overdose d’informations en continu empêche souvent la réflexion et la perspective, la rédaction de Sang-froid s’efforce de retrouver le « terrain », d’observer et de relater les faits autrement.

84736100323390l

Site de la revue Sang Froid

Lire la suite

Arnaldur Indriðason lauréat du prix goutte de sang 2017

Arnaldur Indriðason a reçu le prix de la goutte de sang 2017, Blóðdropinn, pour le dernier opus de la trilogie des ombres, Petsamo. Ce roman paraîtra en France sous le titre La femme de l’ombre, le 5 octobre 2017. Outre Arnaldur, Lilja Sigurðardóttir pour Netið, Yrsa Sigurðardóttir pour Aflausn et Ragnar Jónasson pour Drungi ont également été nominés.

C’est la deuxième fois qu’Arnaldur remporte ce prix, depuis sa cration en 2007. Hypothermie, fut récompensé en 2008. Stefán Máni l’a obtenu trois fois (2007 : Skipið/Noir océan, 2013 : Húsið et 2014 : Grimmd), Yrsa Sigurðardóttir deux fois (2011 : Ég man þig/Je sais qui tu es et 2015 : DNA) et Ævar Örn Jósepsson une fois (2009 : Land tækifæranna). Trois auteurs de polars islandais l’ont également obtenu mais ne sont pas encore traduits en français : Helgi Ingólfsson (2010: Þegar kóngur kom), Sigurjón Pálsson (2012: Klækir) et Óskar Guðmundsson (2016 : Hilma). Souhaitons que les lecteurs français puissent rapidement faire leur connaissance.

19260284 1330434017076700 5155289189173054171 n 19275324 1516361341744019 8378863899533724815 n

Interview du traducteur Jean-Christophe Salaün

Jean-Christophe Salaün est, avec Éric Boury, l’un des « grands » traducteurs d’islandais et nous lui devons le plaisir de lire de nombreux ouvrages, dont, le dernier en date, Piégée de Lilja Sigurðardóttir.

Sl 2215368 1 jpg11

Lire la suite

Le crime-Histoire d’amour sort en poche

Le dernier roman d'Árni Þórarinsson, Le crime - Histoire d'amour, sort en poche, chez Points, le 17 mai prochain.

9782757863817

Avant ils étaient heureux, une famille heureuse, et puis ils l’avaient appris et leur vie était devenue un enfer. Ils ont tout caché, surtout pour leur fille. Mais se sont engagés à lui parler le jour de ses dix-huit ans. Tous les trois, ils ont attendu ce moment et craint son arrivée. La mère veut tenir sa promesse. Le père doute que la vérité les libère du cauchemar. La fille se révolte, essaie de survivre, de les tenir à l’écart. Elle les hait autant qu’elle les aime…

Parution du deuxième roman de Ragnar Jónasson

Jeudi 9 mars, alors que Snjór, le premier polar traduit en français, de Ragnar Jónasson, sort en poche, chez Points, nous aurons le plaisir de découvrir son deuxième roman : Mörk, aux éditions de La Martinière.

9782757863787   0

Lire la suite

La couverture de La femme de l'ombre

Voici la couverture de La femme de l’ombre, le deuxième tome de La trilogie des ombres, qui paraîtra en octobre prochain, aux éditions Métailié. Le traducteur en est Éric Boury bien-sûr. Selon un choix concerté de l’éditeur et de l’auteur, il s’agit,  dans l’ordre de parution en Islande, du troisième roman de cette trilogie  dont le titre original est Petsamo.

001 4

Le synopsis de Piégée, de Lilja Sigurðardóttir.

Les éditions Métailié mettent en ligne le synopsis de Piégée, le premier roman traduit de Lilja Sigurðardóttir.

9791022606332 300x460 1

Lire la suite