Les deux premiers romans d’Arnaldur Indriðason

Les deux premières œuvres d’Arnaldur Indriðason n’ont encore jamais été traduites en français. Découvrez ci-dessous, les synopsis de ces histoires qui, espérons-le, seront un jour accessibles aux nombreux fans francophones de l’auteur.

Synirduftsins  Synir duftsins (Les fils de la poudre) 1997  D26c2f22d6a11f6ca460e6097f1158d2

Halldór Svavarsson, un vieux professeur meurt dans l’incendie de sa maison. Très vite, il s’avère qu’il a été violemment assassiné. Dans le même temps, Daníel, un de ses anciens élèves, se suicide dans un établissement psychiatrique, dans lequel il est interné depuis vingt-cinq ans. Il devient vite évident que ces deux affaires sont liées. Erlendur et Sigurður Oli, reçoivent l’aide de Pálmi, le frère de Daníel. Ils résolvent l’énigme, en mettant au jour des expérimentations médicales sur des enfants, dans l’immédiat après-guerre. Arnaldur reprend, dans ce roman, le thème du savant fou, déjà exploité dans tant de films et de romans, tout en l’adaptant à la technologie et à la science modernes.

 

Daudarosirarnald  Dauðarósir (Les roses de la mort) 1998  4b6555af2703fea10f0820d42f27690c

Le corps d’une fille nue est retrouvé selon un scénario macabre. Il est placé sur la tombe fleurie du héros national, Jón Sigurðsson. Pourquoi l’a-t-on placé ici et pourquoi une telle mise en scène ? les premières investigations d’Erlendur et de Sigurður Oli déterminent que la victime était héroïnomane et fréquentait l’univers souterrain de Reykjavik. Les deux policiers orientent l’enquête sur le trafic de drogue. Une autre piste conduit vers les fjords de l’ouest, d’où est originaire la jeune fille, mais aussi Jón Sigurðsson. Bientôt, une figure locale du monde économique figure parmi les suspects. En même temps, Erlendur est préoccupé par ses deux enfants, soumis à de fortes pressions. Par cette histoire, Arnaldur nous entraine dans le monde de l’industrie de la pêche, avec son système des quotas, prompt à toutes les escroqueries.

 

En 2000, à l’occasion de la semaine du livre, il est décidé de donner, en cadeau, à chaque visiteur, un ouvrage de nouvelles policières. Plusieurs auteurs de polar se réunissent pour écrire, chacun, un chapitre du livre Leyndardómar Reykjavíkur 2000 (Les mystères de Reykjavík 2000). Arnaldur fut évidemment mis à contribution, ainsi qu’Árni Þórarinsson  et Viktor Arnar Ingólfsson.

Leyndardomar reykjavikur 2000

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau