Polars en Islande

De futurs auteurs de polars islandais ? Sur les traces de Ian Manook, déjà à l’origine de deux romans sur l’Islande (Heimaey et Askja), des écoliers du Val d’Oise ont écrit un recueil de nouvelles policières, ayant pour cadre, l’Islande. La relève est donc assurée !

 

Ci–dessous, l’article du site Actu.fr, du 19 juillet 2020.

Après des mois de travail d'écriture, le recueil de nouvelles policières Polars en Islande, édité, a été remis aux élèves juste avant les vacances. 

Mardi 30 juin, les apprentis écrivains des écoles de Beauchamp et de Taverny, qui avaient répondu au défi littéraire lancé par l’écrivain parisien Ian Manook en décembre dernier, ont récolté le fruit de leur travail. Les 200 écoliers participants se sont vu remettre ce jour-là un exemplaire dédicacé par leur mentor et instigateur du projet d’écriture. Un projet pédagogique original qui a animé sept classes de Ce2, Cm1 et Cm2 dans l’école Pasteur, à Beauchamp, et les établissements Mermoz-Goscinny et Pagnol, à Taverny. 

28gv 1907851 3 854x639

Un drôle de défi

Le défi ? Écrire une nouvelle policière, dont Ian Manook a livré uniquement le début et la fin, avec, pour seule contrainte, la géolocalisation de l’intrigue en Islande.

« Tout est parti d’un drôle de défi lancé par vidéo par l’auteur spécialiste des polars exotiques », raconte le romancier mérysien Pierre Luneval, également conseiller pédagogique de la circonscription de Taverny. Depuis janvier, ce dernier est intervenu à deux reprises dans chacune des classes. 

« Le fait que les élèves doivent situer leur histoire dans un pays qu’ils connaissent peu les a poussés à faire un riche travail de documentation notamment auprès des deux médiathèques communales », souligne-t-il.

Récits nordiques

La crise sanitaire et le confinement des apprentis écrivains dès la mi-mars n’aura pas ralenti leurs plumes« Les enseignantes qui ont pris le relais après mes ateliers d’écriture ont continué de donner forme aux récits malgré tout », se réjouit Pierre Luneval qui anime des ateliers d’écriture pour enfants. Ainsi, les sept nouvelles policières achevées, l’auteur de Noir Vexin s’est chargé après le déconfinement de trouver une maison d’édition pour concrétiser le projet.

Le recueil Polars en Islande a finalement été édité par la maison valdoisienne La Pépinière du Pré et tiré à 250 exemplaires. « C’est une motivation pour les élèves et une chance extraordinaire car ils ont pu découvrir toutes les étapes de création pour passer de l’écriture à l’édition d’un livre », selon l’équipe enseignante.

Ian Manook