Le nombre de viols enregistrés en 2018 atteint un record.

L’Islande est-elle toujours un pays sans crime ?

L'année dernière, 263 viols ont été signalés à la police, soit une augmentation de 20% par rapport à 2017, selon RÚV (télévision publique). Par rapport à la population, le plus grand nombre de viols ont été rapportés dans les îles Westman, probablement du fait du festival annuel Þjóðhátíð. Des milliers de personnes assistent au festival chaque année.

D’après Icelandreview.com (LIEN en anglais), 1er novembre 2019

Annuellement, le Commissariat national de la police islandaise publie un bilan de tous les crimes enregistrés en Islande, classés par juridiction et par catégorie. L'année dernière, environ 550 crimes sexuels ont été signalés à la police islandaise, dont près de la moitié étaient des viols. Jamais auparavant autant de viols n'avaient été signalés à la police en une seule année, soit 263 au total. En 2017, on comptait 213 viols signalés, contre 98 en 2010.

181 viols signalés dans la région de la capitale

Sans surprise, de loin le plus grand nombre de viols ont été commis dans la région de la capitale (la région la plus peuplée d’Islande). Les autorités policières ont enregistré 181 viols dans l'agglomération de Reykjavík, contre 140 en 2017 et 71 en 2014. Le nombre de viols signalés dans d'autres régions est resté à peu près le même, à l'exception des îles Westman. En 2014, deux viols ont été signalés aux îles Westman, six en 2015, cinq en 2016, dix en 2017 et huit en 2018. En 2018, 23 viols ont été signalés dans la région méridionale de l’Islande, 21 dans le nord-est, 15 dans la péninsule méridionale. L'année dernière, le moins grand nombre de viols ont été signalés dans la région orientale, la région nord-ouest, dans les Fjords de l’ouest et dans la région occidentale de l'Islande, soit trois à quatre dans chaque juridiction

Le nombre relativement élevé de crimes sexuels dans les petites régions est imputable à la tenu des grands festivals.

Les autorités de police calculent également le nombre d'infractions pour 10000 habitants dans chacune des neuf juridictions islandaises. Ces chiffres brossent un tableau légèrement différent. Chaque année, des crimes sexuels et des viols sont signalés pendant ou après le festival de Þjóðhátíð. Le rapport du chef de la police indique que, lorsque le nombre d’infractions commises dans des juridictions peu peuplées est élevé par rapport à d’autres zones plus peuplées, cela pourrait s’expliquer par la tenue des festivals annuels, au cours desquels la population des petites juridictions grimpe en flèche.

En 2018, le plus grand nombre de viols par rapport à la population ont été signalés dans les îles West Man, soit environ 19 habitants sur 10000. La région du sud est la deuxième, avec environ 9 habitants sur 10000. Par rapport à la population, la région occidentale de l'Islande connaît le moins de viols, soit environ 2 habitants sur 10000. La région de la capitale comptait en moyenne environ 8 habitants sur 10000.