Politique et polar

Quel est le rapport entre les dernières élections législatives, de samedi 29 octobre et le polar islandais ?

Le parti arrivé en deuxième position, derrière le parti de l’indépendance (droite) et juste devant le parti pirate est le mouvement des verts et de gauche (Vinstrihreyfingin - grænt framboð) qui, avec 15,9 % des voix obtient 10 sièges au parlement.

Son leader est Katrín Jakobsdóttir. Cette femme, qui a été ministre de l’éducation, des sciences et de la culture de 2009 à 2013, a fait ses études à l’université d’Islande où elle a obtenu de nombreux diplômes, notamment en littérature islandaise et française. Elle parle couramment  la langue de Molière.

Mais, surtout, elle a été récompensée pour sa thèse sur Arnaldur Indriðason, dont elle est une spécialiste.

Elle est notamment l'auteure

  • d'un ouvrage général sur le polar islandais: Glæpurinn sem ekki fannst: Saga og þróun íslenskra glæpasagna (2001).
  • d'un article sur l'oeuvre d'Arnaldur Indriðason: Merkingarlausir Íslendingar: um samfélag og þjóðerni í sögum Arnaldar Idriðasonar, paru dans la revue Skírnir en 2005.
  • d'un article sur le roman L'homme du lac: Leyndarmál úr djúpinu, paru dans la revue Tímarit Máls og menningar en 2005.

Elle a en outre collaborée au numéro sur la fiction policière scandinave (Scandinavian Crime Fiction) de la revue European Crima Fictions, éditée par l'Université du Pays de Galles, paru en février 2011. Elle y a écrit un article intitulé National identity in contemporary Icelandic crime fiction  (L'identité nationale dans le polar islandais contemporain).

 

Katrín Jakobsdóttir a également écrit un article sur Árni Þórarinsson, dont une version en anglais intitulée The New Icelandic Crime Novel. On the Stories of Árni Þórarinsson, est disponible sur le site Bókmenntir.is. Cependant, cet article est antérieur à 2005 et les romans d'Árni traduits en français n'y sont pas mentionnés.

Ar 150908846

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau