Katla, un thriller fantastique

Depuis le 17 juin dernier, les téléspectateurs de Netflix peuvent découvrir la série Katla, créée par la célèbre réalisateur islandais Baltasar Kormákur et Sigurjón Kjartansson, avec, dans l’un des rôles phares, Ingvar Sigurðsson, qu’on a déjà vu dans Trapped.

Katla

 

Katla est le nom d’in volcan du sud-est de l’Islande, qui domine la petite ville de Vík. Cela fait un an qu’il est en éruption, projetant des tommes de cendres qui retombent dans les environs, rendant l’atmosphère irrespirable et la vie difficile. Cependant, quelques personnes ont choisi de rester dans ces conditions dantesques, malgré l’isolement. Le pont sur la rivière, sur lequel passe la principale route qui mène à Reykjavík, a été emporté et il faut avoir recours à un passeur pour traverser la rivière, à condition de montrer un laisser-passer.

Katla

On retrouve là Grima, jeune femme, mariée à un paysan, Einar et son père Thor. Grima a perdu sa sœur Ása lors d’une expédition sur le glacier et sa mère s’est suicidée, alors que les deux filles étaient encore des enfants.

Il y a le policier de la ville, Gisli, qui s’occupe de sa femme Magnea, clouée sur un fauteuil roulant et muette.

Deux jeunes scientifiques, installés dans une base près du glacier qui descend du volcan, analyse des échantillons de cendres et sont obligés d’appeler un géologue de la capitale, Darri, pour venir les appuyer dans leurs recherches. Celui-ci, en instance de divorce d’avec sa femme, Rakel, souffre de la mort accidentel de son petit garçon, Mikael.

La vie de cette communauté est troublée lorsqu’une femme, couverte de cendres, est recueillie, errant près du glacier. Il s’agit de Gunhild, une Suédoise qui, il y a vingt ans, était venu travailler à l’hôtel de Vík. Durant son séjour, elle a eu une liaison avec Thor. Mais, l’arrivée de cette femme pose très vite des énigmes : non seulement, elle n’a pas pris une ride depuis vingt ans, mais la Gunhild, vieillie, qui est retournée en Suède vit encore. Bien décidée de lever le voile sur ce mystère, cette dernière fait le voyage et se rend en Islande.

Mais bientôt, d’autres personnages recouverts de cendres apparaissent, semant davantage troubles et mystères dans la ville.

Katla est à la fois un thriller et une série fantastique. Les non-dits des familles sont, petit à petit, mis au jour, tandis que les légendes islandaises du Huldufólk, le peuple caché (elfes, trolls...) semblent prendre consistance dans la réalité. L’ensemble reste cependant cohérent et crédible. Les personnages sont joués admirablement et les lieux de tournage rendent bien cette ambiance post-apocalyptique.

Une série à voir absolument.

Katla2

L'équipe de Katla, avec Baltasar Kormákur (au centre) et Ingvar Sigurðsson (deuxième en partant de la droite).

série TV Baltasar Kormákur