La saison 2 de Trapped s’attaque à des sujets de société

« Les spectateurs peuvent attendre une saison similaire à la précédente, mais aussi très différente sous divers aspects. » affirme le réalisateur Baltasar Kormákur, sur la nouvelle saison de Trapped (Ófærð), en sortie inédite l’automne prochain en Islande.

Ofaerd 2

Alors que la première saison se concentrait sur un meurtre mystérieux dans une ville islandaise reculée, physiquement isolée par un violent blizzard, la deuxième traite davantage des aspects psychologiques du piège. Alors qu’une ministre islandaise entre dans le parlement, elle est attaquée par un homme qui s’immole par le feu avec elle. L’enquête prend alors des tours inattendus.

Les multiples rebondissements traitent de sujets majeurs en Islande et dans le monde, comme la main d’œuvre importée ou l’industrie lourde. « Parmi cela, on trouve le nationalisme, ses objectifs et la situation des gens qui vivent dans l’arrière-pays. » dit Baltasar. « Je pense que les thrillers fonctionnent mieux lorsqu’ils traitent de la société et des sujets sérieux, de façon intéressante. »

L’auteure de polar, Yrsa Sigurðardóttir a rejoint l’équipe du scénario de la deuxième saison. Sa formation d’ingénieure a été utile pour écrire sur les centrales électriques des hautes terres islandaises. « Elle nous a donné un aperçu des diverses questions concernant les centrales électriques et leur impact sur l’environnement. » ajoute Baltasar.

La première saison de Trapped a été un franc succès, avec 5,7 millions de spectateurs en France et 1,2 million an Grande-Bretagne. Gageons, qu’avec un tel succès, la deuxième saison ne tarde pas à débarquer sur nos écrans hexagonaux.