La série Katla, bien reçue par les téléspectateurs de Netflix

La série Katla, bien reçue par les téléspectateurs de Netflix

Article de Vala Hafstað, pour mbl.is, 21 juin 2021

 

La nouvelle série islandaise de Netflix, Katla, qui est diffusée depuis le 17 juin, a été très bien reçue. Sur le site web spécialisé, Rotten Tomatoes, l’audience moyenne de Katla est de 84% et sa note sur IMDb est de 7,3/10.

La série a été un grand sujet de conversation, ces derniers jours, sur les réseaux sociaux et dans les bassins chauds des piscines et sa réception est généralement très positive.

1275638

La série de huit épisodes, réalisée par Baltasar Kormákur, Börkur Sigþórsson et Þóra Hilmarsdóttir, dépeint l’image futuriste d’une petite ville, un an après le début d’une violente éruption du célèbre volcan islandais Katla. La plupart des acteurs sont Islandais, parmi eux, la chanteuse GDRN (Guðrún Ýr Eyfjörð), Ingvar Sigurðsson et Þorsteinn Bachmann.

1278687

« On peut dire que trois monde converge dans cette histoire : la croyance en Dieu, la croyance populaire et la science. » a déclaré Baltasar Kormákur au journaliste du Morgunblaðið, Orri Páll Ormarsson, « et les gens les abordent de différentes manières, selon leur vision de la vie. L’histoire s’appuie sur un sortilège. J’ai choisi d’appeler cela de la science-fiction psychologique. Je pense que je peux affirmer que rien de tel n’a jamais été tourné en Islande ; c’est notamment pour cette raison que Netflix a montré un grand intérêt. Bien sûr, ce n’est pas une biographie, mais l’histoire est néanmoins très personnelle, impliquant beaucoup d’émotion et tout ce que nous traversons dans la vie. Pouvoir créer une telle œuvre est un privilège, sans parler de celui d’un projet entièrement financé par une si grande compagnie. »

Le cadre de Katla est le village de Vík í Mýrdal, dans le sud de l’Islande. La plupart des habitants ont quitté la région, du fait de l’éruption, mais plusieurs sont restés, en plus des scientifiques, qui travaillent près du volcan. Des événements mystérieux commencent alors à se produire.

« Les épisodes concernent des personnes qui expérimentent un grand isolement et, probablement, des gens font facilement le lien avec ce qu’ils ont vécu du fait de la pandémie de Covid 19 », analyse Baltasar.

Le fait de vivre, depuis trois mois, une éruption volcanique, dans le sud-ouest du pays accroîtra, à coup sûr, l’intérêt du pays pour une série sur l’un de nos plus célèbres volcans.

 

Katla série TV Baltasar Kormákur