Iceland Noir, le festival du polar, en Islande

L’Islande a aussi son festival du polar, Iceland Noir. La prochaine édition se tiendra du jeudi 17 au samedi 19 novembre au soir, à la Norræna Húsið à Reykjavík.

Iceland noir

En parallèle, un voyage d’une journée est organisé sur les traces d’un auteur, d’un roman ou d’un personnage de polar. En 2014, la péninsule de Snæfellsness fut le but de cette sortie, qui connut un grand succès. Cette année, bien que tout ne soit pas encore arrêté, la destination devrait être Siglufjörður, théâtre des romans de Ragnar Jónasson. Le voyage aura lieu dimanche 20 novembre.

 

Pour cette édition 2016, parmi tous les auteurs présents, outre Ragnar Jónasson, notons la venue d’Ævar Örn Jósepsson et d’Yrsa Sigurðardóttir. La liste complète des auteurs invités est disponible sur le site du festival, en anglais. La plupart de ces écrivains sont étrangers à l’Islande.

http://www.icelandnoir.com/

 

Historique :

Iceland Noir est né en 2013, autour d’un curry, dans l’un des meilleurs restaurants indiens de Reykjavík. Yrsa Sigurðardóttir, Ragnar Jónasson et Quentin Bates* se demandaient, les bras croisés, pourquoi l’Islande n’avait jamais eu son propre festival du polar.

L’idée en resta là, mais lorsqu’ils se retrouvèrent au festival du polar de Bristol, quelques semaines plus tard, il semblait que chacun avait réfléchi au projet et Iceland Noir naquit sur le champ. Ils demandèrent à Ann Cleeves si elle viendrait au cas où ils iraient plus loin dans la création d’un modeste festival du polar à Reykjavik, l’année suivante. Elle n’hésita pas. Elle ne consulta ni son agenda, ni son agent, mais répondit immédiatement « oui ». A partir de là, tout retour en arrière était impossible.

La première édition d’Iceland Noir eut lieu à la Norræna Húsið, en novembre 2013, sur une seule journée. Ce fut un grand succès, en dépit de quelques difficultés, qui permirent aux promoteurs d’organiser un meilleur événement, en 2014. Après cette deuxième édition, le festival s’installa à Lerwick, où le festival Shetland Arts, devint Shetland Noir en novembre 2015.

 

La Norræna Húsið est l’une des principales clés du succès, offrant un lieu convivial et accessible, à deux pas du cœur de Reykjavík, tandis que le personnel est d’une précieuse aide, chaque fois que le bâtiment était envahi par une horde de « criminels » du monde entier.

Opnumynd husi 1220x550

En 2014, l’écrivain Lilja Sigurðardóttir fut invitée à intégrer l’équipe organisatrice où elle apporta son énergie et des idées novatrices. Pour l’édition 2016, l’équipe est rejointe par Grant Nicol**, expatrié néo-zélandais, résident à Reykjavik.

D’autres personnes furent aussi des piliers du succès du festival 2014, notamment Ulfhildur Dagsdóttir, de la bibliothèque municipale de Reykjavik, organisatrice des promenades criminelles à travers la ville et Jórunn Jónsdóttir, de l’agence de voyage All-Iceland, pour l’organisation du brillant séjour au Snæfellsnes.

 

Iceland Noir se déroule sans subventions. Le festival est donc financé par ceux qui y assistent, en s’efforçant de maintenir le tarif le plus bas possible.

 

* Quentin Bates est un auteur de polar britannique, né en 1962. D’origine islandaise, il s’installe dans l’île à la fin des années 70. Ses romans se situent en Islande et mettent en scène l’inspectrice Gunnhildur. Il est l’auteur de Frozen Out (2011) (Frozen Assets aux Etats-Unis), Cold Comfort (2012), Winterlude (2013), Chilled to the Bone (2013, Cold Steal (2014), Summerchill (2015) et Thin Ice (2016). Ses œuvres ne sont malheureusement pas encore traduites en français.

Quentin Bates

Grant Nicol

** Grant Nicol est un écrivain néo-zélandais, qui a vécu, outre dans son pays d’origine, en Australie et en Irlande du nord. En 2009, il découvre Reykjavík. Après cinq séjours dans la ville en l’espace de cinq ans, il s’y installe définitivement. Il est l’auteur de deux polars, dont l’action se déroule en Islande : On a small island (2014) et The mistake (2015). Ses romans ne sont, hélas, pas traduits en français.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau