LE JEU EPISODE 1

  • Par
  • Le 2020-04-13

Eva me rappelle le jeu dès que nous nous réveillons. Excitée comme une puce, elle saute partout dans la maison pendant que je cherche. Ses cheveux sont encore tout emmêlés. Elle est tellement mignonne comme ça, je l’attire à moi et l’embrasse, mais elle s’empresse de me repousser en me disant de bien regarder autour de moi. Je fais un petit tour, puis je vais me préparer un café. Je n’ai pas bu la moitié de ma tasse qu’Eva revient à la charge pour me dire de continuer à chercher.

Au bout de quelques minutes, je remarque ce qu’elle a déplacé dans le salon. La statue de Bouddha, souvenir de notre voyage de noces au Laos, il y a un an. Avec un bonheur intact, je repense à la véritable tempête qu’a été le début de notre relation.

Notre rencontre a eu lieu au Pub irlandais de Reykjavík, le jour de la Saint-Patrick. Nous avons fait connaissance au bar, chapeau ridicule sur la tête et bière verte à la main. Pile une semaine plus tard, nous nous mariions et, le lendemain, nous nous envolions pour un voyage de noces à travers l’Asie, voyage qui s’acheva sur dix jours dans un hôtel de luxe au Laos.

Tous ceux qui me connaissaient disaient que c’était de la folie. Se marier au bout d’une semaine. Tous ceux qui connaissaient Eva n’y avaient rien trouvé d’étonnant. Impulsive, elle n’hésitait jamais quand il s’agissait de faire de ses désirs une réalité.

– Tu te rappelles cette statue ? me demande-t-elle.

– Je me rappelle à quel point tu l’aimais.

– Je l’aime toujours. C’est un souvenir précieux, dit-elle en la caressant du pouce. Un souvenir tout particulier.

Elle lui voue en effet un amour profond.

– Mais tu te rappelles la manière dont je l’ai eue ? ajoute-t-elle.

Je fouille ma mémoire mais ne retrouve pas. J’imagine qu’elle l’a achetée dans un magasin de souvenirs ou bien au marché. Eva secoue la tête.

– C’est Alex qui me l’a donnée, précise-t-elle en me scrutant, avec dans les yeux cette étrange lueur électrique tandis qu’une sensation de malaise s’empare de moi.
– Alex ?

– Oui, tu ne te souviens pas d’Alex ?

Bien sûr que si, je me souviens d’Alex, et de son épaisse chaîne en or autour du cou qui soulignait la teinte ambrée de sa peau et ses cheveux blonds, de ce perpétuel sourire sur ses lèvres, de l’admiration qu’Eva lui portait.

– C’était le soir où tes piqûres de moustique te démangeaient vraiment trop et où tu as préféré remonter dans notre chambre te coucher, tu te souviens ? Moi, je suis restée dans le jardin de l’hôtel et j’ai commandé un autre gin.

Je me rappelle très bien la première partie de cette soirée, les démangeaisons rendues insupportables par mes coups de soleil, et surtout la douleur devant le peu d’attention qu’Eva m’accordait. Comme je la trouvais froide et désagréable de ne pas m’accompagner. Le reste, je ne m’en souviens plus. J’avais probablement trop bu ce soir-là.

– Après ton départ, j’ai croisé Alex et nous avons décidé d’aller en ville. Au marché de nuit. C’est là qu’Alex m’a offert cette statue. C’était sa dernière soirée au Laos. Il s’agissait d’un cadeau d’adieu.

Je ne comprends pas pourquoi elle a choisi cet objet, le souvenir n’a rien d’agréable. En tout cas, pour moi. Et ça me blesse vraiment. Depuis un an, elle conserve cette statue comme un trésor, l’a installée sur un piédestal posé sur la cheminée au milieu du salon. Il lui arrive même de la soulever et de l’embrasser lorsqu’elle passe devant. Et voilà qu’elle m’explique que, pour elle, ce n’est pas un souvenir de notre voyage de noces, mais un souvenir d’Alex. Insupportable Alex. Putain d’Alex.

 

INTRODUCTION          EPISODE 2

 

Le Jeu Lilja Sigurðardóttir