LE JEU EPISODE 7

Je me réveille aux aurores. C’est notre neuvième jour de quarantaine, et le septième du Jeu. Le soleil est déjà levé, mais dehors le monde est gris crachin, et les lampes éclairent à peine la maison. L’atmosphère aussi me semble lourde.

J’ouvre la porte d’entrée pour prendre un bol d’air frais, et décide d’aller faire un petit tour avant qu’Eva se réveille. J’enfile ma doudoune, enroule une écharpe autour de mon cou, et tandis que je glisse un pied dans ma chaussure, je sens quelque chose au bout de l’orteil.

Une carte de visite. Toute simple, épurée. Blanche, avec pour seule inscription le nom d’Alex Austin Brooks en lettres noires.

Je lis et relis les trois mots, retourne la carte et m’aperçois qu’un numéro de téléphone a été écrit à la main au dos. Ce n’est pas tant ce numéro qui attire mon attention que le nom lui-même. Je ne connaissais pas le nom complet d’Alex.

Je me déchausse, enlève mon manteau. La balade peut attendre. Allumant l’ordinateur, je vais sur Facebook pour chercher son profil, et je n’ai aucun mal à le trouver. Une seule personne s’appelle comme ça.

Je clique et écarquille les yeux. La page affiche un avis de décès. Je vérifie la date. La mort d’Alex remonte à un an.

Je réveille Eva alors qu’elle vient juste de s’endormir et lui demande pourquoi elle a mis cette carte dans ma chaussure.

– Pour que tu fasses exactement ce que tu as fait, marmonne-t-elle, la voix ensommeillée. Que tu ailles sur Facebook et que tu apprennes la mort d’Alex.

– Pourquoi vouloir que j’aille sur la page Facebook de quelqu’un qui est mort ?

J’ai conscience de ma voix stridente, mais je n’arrive pas à me contrôler. Je ne comprends rien à son petit jeu.

– Je t’en prie, soupire Eva. Je voulais juste que tu arrêtes de t’inquiéter. Je voulais calmer ta jalousie.

Elle se tourne et, un instant plus tard, j’entends à sa respiration qu’elle s’est rendormie.

C’est une explication comme une autre. Peut-être qu’Eva trouve que je fais une fixation sur Alex. Elle n’a évidemment pas tort. Je m’allonge et je crois bien que je m’endors. Je sombre tout au moins dans une forme d’inconscience. J’ai l’impression qu’il ne s’est écoulé qu’une minute lorsque je me réveille d’un bond, soudain en proie à de lourdes pensées. Comment Eva savait-elle qu’Alex n’était plus de ce monde ? Elle avait dû aller sur sa page Facebook. Dans quel but ?

Cette question ne me lâche plus, même si je sais très bien que c’est ridicule de nourrir de la jalousie envers Alex dans ces circonstances. Je ne vais jamais réussir à me rendormir. Est-ce que ce n’est pas une forme de trahison d’aller sur la page Facebook de quelqu’un avec qui on flirtait ?

 

EPISODE 6          EPISODE 8

 

 

Le Jeu Lilja Sigurðardóttir