Angoisse glaciale (Mads Peder Nordbo)

ANGOISSE GLACIALE (Kold Angst)

Mads Peder Nordbo

Angoisse glaciale

♦♦♦♦♦♦

ALBUM PHOTOS

Présentation de l’éditeur (Actes noirs):

Base militaire de Thulé, Nord du Groenland. 1990. Une expérience scientifique est menée, visant à développer une pilule qui permettrait de mieux résister au froid. Les conditions deviennent de plus en plus difficiles et les tensions montent, jusqu’au drame. Deux cobayes sont retrouvés assassinés et le coupable semble s’être suicidé. Il s’agit de Tom Cave, le père de Matthew.

Vingt-quatre ans plus tard, alors que sa demi-sœur est portée disparue, ce dernier reçoit une lettre extrêmement déconcertante : l’auteur n’est autre que feu son père.

Que s’est-il réellement passé sur cette base militaire ? Et y a-t-il un lien avec la disparition de sa demi-sœur ? Avec l’aide de la jeune chasseuse de phoques, Tupaarnaq, Matthew va parcourir le Groenland et tenter de déjouer de nombreuses embûches afin de découvrir la vérité avant qu’il ne soit trop tard. Car quelqu’un semble prêt à tout pour les en empêcher.

Un arctic noir haletant qui ne fait pas trembler que de froid.

 

Réflexions de lecture :

Angoisse glaciale est le deuxième volume de la trilogie que Mads Peder Nordbo consacre au Groenland et au journaliste Matthew Cave.

Le roman se déroule simultanément à deux époques : l’époque contemporaine en 2014 et l’année 1990.

En 2014, Matthew Cave doit écrire un article sur deux meurtres violents qui ont lieu dans un petit village isolé de l’est du Groenland, Ittoqqotoormiit. Avec Tupaarnaq, la chasseresse marginale inuite, il rend visite à sa demi-sœur, Arnaq, qui campe avec trois amis, dans une ville abandonnée, pour passer quelques jours. Sitôt cette visite rendue, les quatre jeunes sont attaqués et Arnaq disparaît. De plus, Matthew reçoit une lettre de son père, Tom, ancien officier de l’armée américaine, qu’il croyait mort. Le journaliste va se trouver entraîné dans des affaires qui mêlent les politiciens de la région, les intérêts américains, une famille féringienne angoissante qui vit recluse dans un souterrain, dans une atmosphère sectaire et un psychopathe effrayant.

L’auteur nous ramène parfois en 1990, sur la base militaire de Thulé, où le père de Matthew, Tom, participe à une expérience scientifique visant à résister au froid. Mais, au cours de l’expérience, il est accusé d’avoir tué deux de ses compagnons et de s’être suicidé. En fait, il a réchappé au massacre et, depuis, se terre dans les villages isolés du Groenland.

Le nombre important des « affaires » dans le roman montre le fouillis que nous sert Nordbo. A cela, vous rajouter des individus qui ne sont pas les enfants de ceux qu’ils croient, issus de viols de leur mère ou des gens accusés de meurtres qu’ils n’ont pas commis et on nage en plein blizzard arctique.

A l’occasion de La fille sans peau, j’avais parlé de confusion et d’espoir de roman futur mieux maîtrisé. Loupé ! L’auteur a replongé de plus belle dans ses travers. En outre, il est encore plus difficile de suivre l’histoire si l’on n’a pas lu le roman précédent, même si Nordbo ne cesse de faire des rappels de La fille sans peau.

Le livre en lui-même, n’est pas mauvais ; il a un certain intérêt, mais il est terni par un manque de maîtrise et des histoires qui partent dans tous les sens. C’est dommage.

Arctic Noir Groenland