Béliers

Hrutar   BÉLIERS de Grímur Hákonarson  558263 jpg r 640 600 b 1 d6d6d6 f jpg q x xxyxx

Les occasions de voir des films islandais au cinéma sont bien trop rares en France, pour se permettre de passer à côté. Grímur Hákonarson nous offre un petit bijou avec Béliers (Hrútar). Pas de crime, ni d’enquête dans ce film, mais une histoire qui sent le terroir. Deux frères, bourrus, qui ne se parlent plus alors qu’ils habitent à une centaine de mètres l’un de l’autre (c’est le chien qui porte les messages), doivent s’unir pour sauver des béliers, menacés d’abattage par les autorités, pour endiguer une épidémie de tremblante. Ce sont les magnifiques paysages de la vallée de Bárðardalur, entre Akureyri et le lac de Mývatn, au nord du pays, qui servent de décor à ce film touchant et parfois drôle. L’œuvre a reçu le prix un certain regard au festival de Cannes 2015.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau