Le grand ménage du tueur à gages

Le grand ménage du tueur à gages, de Hallgrímur Helgason, est une sorte de roman déjanté et cynique, qui a pour cadre la rude Islande et pour principal protagoniste, un tueur à gages croate, qui tente d’échapper au FBI et à ses anciens « patrons », en se faisant passer pour le prédicateur chrétien, qu’il vient d’assassiner.

Ce roman, très surprenant et inattendu, au langage fleuri,  est une véritable bouffée d’air frais du nord.

Menage

4ème de couverture :

Il y a des jours où rien ne vous réussit. Prenez Tomislav Bokšić, dit « Toxic ». Avec soixante-cinq contrats réussis au compteur, il était hier encore le tueur à gages le plus respecté de la mafia croate de New York. Mais un accident est vite arrivé. Il suffit de refroidir la mauvaise personne (un agent fédéral en l’occurrence) et soudain, le sol américain se fait un peu trop brûlant pour vous. Sous l’identité d’un prêtre baptiste, c’est donc un Toxic à col blanc, qui atterrit en Islande – pays de calme plat, de blondes trop sages et de patronymes imprononçables… La fin d’une ère ? Ou le début des ennuis ?

 

«  C’est à se tordre de rire. » - Le Figaro Littéraire.

«  Totalement déconnant, amoral, misogyne, ça a le fond mauvais, c’est à lire au millième degré et c’est un régal ! » - Le Point.

 

Il est disponible en édition de poche chez Pocket