Tableaux et musiques chez Ragnar Jónasson

Dans son roman, Snjór, Jónasson évoque des peintres islandais. Parmi eux, l’incontournable Johannes S. Kjarval, qui a déjà fait l’objet d’un article, qu’on pourra lire ici. Il cite aussi quelques morceaux musicaux.

PEINTURES:

Pétur Gunnlaugur Blöndal est un peintre islandais, né en 1893 et mort en 1962. Il s’installa d’abord à Copenhague, puis à Oslo. A cette époque, il peignit essentiellement des poissons et des ports. Il étudia, ensuite, auprès d’André Lothe, à Paris, où il réalisa plusieurs tableaux des monuments de la ville. Il fut aussi renommé pour ses études de modèles. En 1940, il revint s’établir définitivement en Islande.

Le retable de l’église de Siglufjörður, cité dans le roman, où le Christ aparaît aux pêcheurs, date de 1937.

07

Autres œuvres :

08 6 09 5 10 3 11 4

Portrait de femme (1934)                 Montmartre                               Bateau de pêche                        Paysage (1954)

 

MUSIQUES

Le Largo de l’Hiver des Quatre Saisons (1725) d’Antonio Vivaldi (1678-1741)

Una lagrima furtiva, extrait de L’élixir d’amour (1832) de Gaetano Donizetti (1797-1848), chanté par Jussi Björling.

Jussi Björling est un chanteur d’opéra suédois, né en 1911 et mort en 1960. Il est considéré comme l’un des plus grands ténors du XXème siècle, interprète, notamment, des grands répertoires français et italiens. Il fut surnommé le Caruso suédois.

12 3

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau