Monica Kristensen Solås

On pourrait se demander pourquoi Monica Kristensen bénéficie d’une page entière alors qu’elle n’est pas Islandaise mais Norvégienne. On aurait dû la retrouver dans la rubrique « Périphéries » ; elle l’a été un temps.  L’explication vient de la situation de ses romans. Ils ne se passent pas en Islande, mais dans l’archipel encore plus isolé et glacé du Svalbard. « Polar des glaces » ne pouvait pas passer à côté, d’autant qu’elle est un très bon auteur.

Monica kristensen solas kopi BIOGRAPHIE

Bien que née le 30 juin 1950 en Suède, Monica Kristensen Solås est de nationalité norvégienne. Avec une solide formation de glaciologue et de météorologiste, doublée d’un indéniable sens de l’aventure, elle prend la tête d’une expédition polaire en Antarctique, en 1986-1987, sur les traces de son compatriote Roald Amundsen. Elle participe ensuite à d’autres expéditions antarctiques dont la dernière, se termine tragiquement par la mort de l’un des membres dans une crevasse tandis que le reste de l’équipe est sauvé par une expédition de recherche américaine. En janvier 2004, Monica Kristensen devient secrétaire générale du Redningsselskapet, la société norvégienne de sauvetage en mer; poste qu’elle occupe jusqu’en novembre 2005.

Parallèlement, Monica Kristensen mène en parallèle une carrière d’auteur de romans policiers, qui se déroulent au Svalbard, où elle a vécu six ans.

 

BIBLIOGRAPHIE

  1. Hollendergraven (2007)
  2. Kullunge (2008) (traduction du norvégien par Loup-Maëlle Besançon)

  3. Operasjon Fritham (2009) (traduction du norvégien par Loup-Maëlle Besançon)

  4. Den døde i Barentsburg (2011) (traduction du norvégien par Loup-Maëlle Besançon)

  5. Kings Bay saken (2012)

  6. Expedisjonen (2014) (traduction du norvégien par Loup-Maëlle Besançon)

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau