Yrsa Sigurðardóttir

13 5BIOGRAPHIE

Yrsa Sigurðardóttir est née le 24 août 1963 à Reykjavik. Titulaire d’une licence de l’université d’Islande en 1988, puis d’une maîtrise de l’université Concordia de Montréal, en 1997, dans le domaine de l’ingénierie civile, elle participe, pour la firme Fjarhitun, à l’un des plus gros projets de construction hydro-électrique, dans le centre de l’Islande. Elle mène, en parallèle, une carrière d’auteru, qu’elle débute, en 1998, par la littérature de jeunesse. Un de ses ouvrages est d’ailleurs primé, en 2000, par le département islandais du IBBY (International Board on Books for Young People). Aucun de ces ouvrages n’est traduit en français. C’est en 2005, qu’elle se lance dans le polar, mettant en scène, principalement l’avocate Þóra Guðmundsdóttir. Yrsa est mariée et mère de deux enfants. Elle vit à Reykjavik, dans le quartier de Seltjarnarnes.

 

 

BIBLIOGRAPHIE

Série Þóra Guðmundsdóttir

  1. Ultimes rituels - Þriðja táknið (2005) traduction de l’anglais par Marie de Prémonville.

  • Anne Carrière, février 2011

  • Points Policier n°2805, mars 2012

  1. Bien mal acquis - Sér grefur gröf (2006) - traduction de l’islandais par Catherine Mercy.

  • Anne Carrière, septembre 2013

  • Points Policier n°3317, septembre 2014

  1. Aska (2007)
  2. Auðnin (2008)
  3. Horfðu á mig (2009)

  4. Brakið (2011)

 

Série Freyja et Huldar

  1. ADN - DNA (2014) traduction de l’islandais par Catherine Mercy.
  • Actes Sud, janvier 2018
  • Babel Noir n° 221, mai 2019
  1. Succion - Sogið (2015) traduction de l’islandais par Catherine et Véronique Mercy.
  • Actes Sud, mai 2019
  • Babel Noir n°254, mai 2021
  1. Absolution - Aflausn (2016) traduction de l’islandais par Catherine et Véronique Mercy.
  • Actes Sud, juin 2020
  1. Gatið (2017)
  2. Brúðan (2018)
  3. Þögn (2019)

 

Autres romans

Je sais qui tu es - Ég man þig (2010) traduction de l’anglais par Marie de Prémonville.

  • Anne Carrière, octobre 2012

  • Points Policier n°3125, octobre 2013

Indésirable - Kuldi (2012) traduction de l’islandais par Catherine Mercy.

  • Actes Sud, février 2016
  • Babel Noir n° 196, janvier 2018

Lygi (2013)

Bráðin (2020)

 

PRIX

Ég man þig a reçu le prix Blóðdropinn (prix de la goutte de sang) 2011 (Islande)

DNA a reçu le prix Blóðdropinn (prix de la goutte de sang) 2015 (Islande)

Ajouter un commentaire