La Thaïlande, pays aux mille facettes, est un lieu où se mêlent culture et spiritualité. Les visiteurs en quête de découverte et d’évasion ne manqueront pas d’être subjugués par les somptueux temples qui parsèment le paysage. Dans cet article, nous vous invitons à plonger au cœur de cet héritage ancestral en vous proposant notre sélection des 5 plus beaux temples de Thaïlande.

Tout d’abord, il convient de souligner l’importance de la religion en Thaïlande : principalement représentée par le bouddhisme theravâda, elle occupe une place prépondérante dans la vie quotidienne des habitants. Les temples, également appelés « Wat », sont ainsi des lieux de culte incontournables pour de nombreux thaïlandais et demeurent ouverts au public, sous certaines conditions. Avant de partir à la découverte de ces sites exceptionnels, pensez donc à adopter une tenue respectueuse et à consulter la liste des Endroits à éviter en Thaïlande, découvrez les zones sensibles.

 

1. Wat Phra Kaew – Le temple du Bouddha d’émeraude

Considéré comme le sanctuaire le plus sacré de Thaïlande, ce temple situé dans la capitale Bangkok abrite une statue du Bouddha réalisée en jade, haute de 66 cm et riche d’une histoire millénaire. Le Wat Phra Kaew est également surnommé le « temple du Bouddha d’émeraude » en raison de sa couleur vert émeraude.

Situé au sein du palais royal, ce temple est particulièrement apprécié pour ses fresques murales et ses détails architecturaux soigneusement travaillés. Les pagodes   dorées qui encerclent le sanctuaire sont un exemple frappant de l’art thaïlandais.

Accès public

Le temple est ouvert aux visiteurs de 8h30 à 15h30 tous les jours de la semaine. L’entrée est payante et il est recommandé de prévoir une demi-journée pour explorer le site. N’oubliez pas de vous couvrir les épaules et les jambes pour respecter les règles en vigueur dans les temples religieux.

2. Wat Rong Khun – Le temple blanc de Chiang Rai

Également connu sous le nom de White Temple, cette œuvre architecturale moderne est située dans la province de Chiang Rai, au nord de la Thaïlande. Inauguré en 1997, ce temple hors du commun se distingue par sa couleur blanche immaculée et les sculptures complexes qui ornent l’ensemble du bâtiment.

Imaginé par l’artiste thaïlandais Chalermchai Kositpipat, le Wat Rong Khun est loin des traditionnels temples bouddhistes et offre une approche artistique unique de la spiritualité. Les visiteurs seront surpris par les références contemporaines disséminées dans les œuvres d’art, telles que des personnages de comics ou encore des incidents tragiques récents.

Accès public

Les amateurs d’art pourront arpenter ce lieu insolite tous les jours de la semaine, de 8h à 17h. L’entrée est gratuite pour les thaïlandais, tandis que les étrangers devront s’acquitter d’un droit d’entrée modique.

3. Wat Pho – Le temple du Bouddha couché

Situé non loin du palais royal de Bangkok, le Wat Pho est célèbre pour abriter un impressionnant Bouddha couché doré mesurant pas moins de 46 mètres de long et 15 mètres de haut. Ce temple historique est également considéré comme le berceau du massage traditionnel thaïlandais, dont l’apprentissage est possible sur place grâce à son école de massage.

Le Wat Pho se démarque également par ses 91 chedis (monuments funéraires) colorés et dorés, ainsi que ses fresques murales retraçant l’histoire du bouddhisme en Thaïlande.

Accès public

Le temple du Bouddha couché est accessible aux visiteurs tous les jours de 8h30 à 18h30. Un billet d’entrée est nécessaire pour accéder au site, incluant parfois un crédit pour acheter de l’eau en bouteille ou des serviettes rafraîchissantes.

4. Wat Arun – Le temple de l’aube

Bordant le fleuve Chao Phraya, ce majestueux temple est connu pour sa tour centrale (prang) richement décorée de mosaïques multicolores et de céramiques chinoises. Véritable symbole de la ville de Bangkok, le Wat Arun offre un spectacle époustouflant à l’aube, lorsque les premiers rayons du soleil viennent illuminer ses façades.

A ne pas manquer : la montée au sommet du prang principal, offrant une vue imprenable sur la capitale thaïlandaise et ses alentours.

Accès public

Les horaires d’ouverture sont de 8h30 à 17h30 tous les jours. L’entrée nécessite l’achat d’un billet, dont le tarif reste accessible pour tous.

5. Wat Saket – Le temple de la Montagne d’Or

Perché au sommet d’une colline artificielle de 58 mètres de haut et accessible par un escalier serpentant, le Wat Saket se trouve au cœur de Bangkok. Datant du XVIIIe siècle, ce temple impressionne par son stupa doré et sa vue panoramique sur la ville.

Chaque année, lors de la fête de Loy Krathong, une fête religieuse importante pour les habitants, des milliers de pèlerins viennent gravir les 300 marches menant au sommet pour rendre hommage à la relique bouddhiste qu’abrite ce temple.

Accès public

Ouvert tous les jours de 7h30 à 17h30, l’accès au Wat Saket est gratuit. Toutefois, il convient de s’acquitter d’un droit d’entrée modique pour accéder à la Montagne d’Or et profiter de la vue panoramique depuis le sommet.

Flâner à travers ces temples emblématiques vous permettra de plonger dans l’histoire de cette fascinante culture et d’explorer l’esthétique magnifique qui se dégage des lieux de culte en Thaïlande. Du temple du Bouddha d’émeraude au temple de la Montagne d’or, chaque site possède une histoire unique et des particularités architecturales étonnantes, offrant aux visiteurs un voyage inoubliable dans le temps et l’espace.